Ce qu’on retiendra du COVID-19

L’envie de faire le point, en ce dimanche matin, 29 mars.
Officiellement 2 semaines écoulées de confinement à la maison, à 4.

Ce que j’en retiendrais, c’est le positif. Le confinement est tombé à point nommé en soutien à un débat intérieur que je menais en secret. L’accumulation des derniers mois et la difficulté à me remettre sur pieds, dans mon coin, seule à la maison. Cela devenait impossible. Telle une bouée de sauvetage que la vie m’a lancée.

Des moments à 4, encore et encore. Pas de lendemain, de fin, d’urgence. Fini de courir pour ci ou ça, à gauche ou à droite. Fini de partir travailler, courir travailler, vite vite, encore plus vite. Fini le réveil, l’horaire, le temps qui s’envole. La vie a choisi d’enfin appuyer sur pause, pour tout le monde. Une pause qui se prolonge, qui dure, tant mieux.

Bien sûr il y a des choses moins amusantes, des actualités qui font mal à entendre et des chiffres qui grimpent. Bien sûr que des familles en souffrent, y perdent.

Pour moi c’est l’équilibre, la reprise de soi, l’écoute. C’est du temps à 4, juste à nous 4. Il y a les proches qui semblent loin depuis trop longtemps, aussi. Mais ils vont bien, ils ont tout et ils ont le temps. On peut se reposer, s’écouter, se voir. On peut avoir le temps de tout mais aussi de se poser à rien. Juste là, pour admirer ce temps qui a finalement calmé sa course.

Ce sont les enfants à la maison, papa, maman. Le temps du coloriage, du bricolage, du modelage. Le temps de la cuisine et des roulades au sol, les jeux et le son unique des enfants qui rient. Le temps de la balançoire, des siestes, des histoires. C’est tout ce qu’on ne peut jamais faire, tout, là, à la maison.

Bien sûr on a un jardin, on en profite, on sort sans crainte. Bien sûr que c’est plus simple. Mais il faut regarder ce que l’on a, le chérir, peser sa chance. Il faut savoir savourer ce que l’on construit à toute vitesse et voir à quel point c’est précieux.

Il faut le vivre pour le comprendre, le voir comme un cadeau. Un précieux cadeau qu’il faudra reprendre le temps, plus tard, de contempler.

Prenez soin de vous et prenez ce temps qui vous est offert <3

Crédit photo : Dina

No Comments

Leave a Reply