Parlons de nous, les femmes.

Nous, les femmes. Un être naturellement sensible, attentionné, doux et émotivement troublant. Nous, qui aimons nous sentir belles, désirables, aimées et convoitées. Nous, qui complexons, qui stressons, qui pleurons. Nous, qui donnons beaucoup d’importance aux petits détails ( Non, je ne parle pas de tes cheveux en bataille ce matin ou de tes petits boutons,  – rires ). Nos réactions parlent souvent pour nos émotions, souvent sous l’impulsivité mais surtout pour nos difficultés à contrôler nos sentiments ( Non, je ne parle pas non plus de tes crises de nerfs quand vient le mauvais moment du mois – rires² ). Bref, les femmes sont compliquées. Tu le sais, je le sais, ils le savent. C’est une règle universelle. Être femme relève parfois du défi et avouons que les autres ( entendez par là les hommes, les autres femmes et les médias ) savourent pousser le complexe ( et la complexité ) d’être une femme.

IMG_0529-2

Je vous rassure toute suite, ne déprimez pas. Je vais vous parler des femmes pour leur coté extraordinaire et si différent de nos amis les hommes. Parce qu’avoir des cheveux, des seins et des talons change notre vision du monde. Ou presque. Et si toi qui me lit, tu es un homme, et bien attends toi à changer tes principes ancrés sur ce qu’est la femme de 2014.
Mon blog ne parle pas que de conseils beauté, de produits ou de voyages. C’est aussi une vitrine de mes pensées et je ressens le besoin aujourd’hui de vous parler de nous, les femmes. Je viens de regarder la campagne anti-sexisme* d’Always et le fait est que ça m’est revenu en pleine figure. Les femmes sont toujours, en 2014, destinées à être vues comme les plus faibles ( physiquement et mentalement, j’entends ) pour la plupart. C’est un fait, dès notre plus jeune age, la fillette est exposée à des stéréotypes bien ancrés qui prennent du temps à être changés.  Le femme doit être belle selon des  » critères  » parfois difficiles à comprendre pour les plus jeunes, chez qui se développent des complexes profonds si elles ne sont pas dans les normes.

Je vais casser ces idées reçues pour vous. La femme est belle uniquement si elle se sent en accord avec elle même. Être belle reste subjectif et spécial pour chacun d’entre nous, selon des critères qui se veulent personnels et totalement différents. La barbie propose l’image  » parfaite  » de la grande, blonde, élancée avec ses cheveux superbement coiffés, son décolleté et ses jolis vêtements. Pensez un peu si Barbie avait ses règles, si Barbie devait travailler pour gagner sa vie et si toujours cette même Barbie devait avoir des enfants ou avoir une maladie grave ? Et bien…. pour avoir un exemple concret, prenez là cette foutue poupée-stéréotypée et frappez-la contre un mur : Elle ne sera plus si bien coiffée, elle aura l’air ravagée et sa classe incarnée sera mise à rude preuve. La  » métaphore  » est plutôt hard mais elle n’en ai pas moins réelle. Ces icônes ne reflètent pas la vraie vie, pas plus que ces mannequins Victoria Secret ou que les célébrités. Elles sont aussi exposées à de grosses difficultés parce que c’est la vie, c’est juste que seul le bon coté est exposé ( Bon OK, Britney les cheveux rasés c’était peut-être pas son plus beau profil ). Laissez les choses dans leur contexte et acceptez-vous. Croyez-moi, vous en ressortirez plus jolie parce qu’une fille/femme bien dans sa peau donne toujours une impression de confiance en soi.

Si on veut élargir le sujet de la beauté, qui reste l’élément principal de ce qui qualifie une femme en tant que telle ( c’est encore une image reçue mais je suis assez d’accord avec celle-ci ), le maquillage n’est fait que pour mettre en valeur vos atouts naturels. Votre mascara ouvrira votre regard pour démontrer combien vos yeux sont beaux. Votre fond de teint ne fera qu mettre votre peau à son avantage pour révéler votre si beau visage, votre rouge à lèvre pour donner de la couleur à vos envies mais retenez surtout que ce qui est beau, c’est vous. Pas les produits, ni les modifications corporelles ( artificielles, bien sur ) ni n’importe qu’elle publicité qui vous promet Mont & Merveilles avec en tête d’affiche une star magnifique. Mettre de la crème anti-ride d’une telle marque ne vous donnera pas la tronche d’Eva Longoria parce qu’elle présente le produit ! Ça doit rajouter du plaisir et du fun à votre féminité, pas vous transformer.

Pour en revenir à cette campagne Always ( à voir ci-dessous ), on demande aux fillettes de montrer ce que c’est d’être  » comme une fille  » et elles nous montrent qu’elles sont battantes, pleines d’envie. Les femmes ( et hommes ) à qui on demande de réagir   » comme une fille  » deviennent  » bébête « , se moquant ouvertement de la faiblesse d’être une femme. Sauf que voilà, nous sommes fortes à notre manière, nous sommes des battantes et notre sensibilité est en fait une très grande qualité. La fillette que vous avez été s’est un jour sentie belle comme elle était, s’est battue pour gagner une course, un concours, un jeu et à surement régler des petits conflits. Dans notre fort intérieur, nous savons que cette petite fille est toujours là et que la faiblesse n’est que l’image qu’on a envie de donner à la femme. Si vous, vous vous sentez forte, personne ne vous empêchera de bâtir vos rêves.

Vous allez penser que c’est bien facile de parler comme ça, bien plus que de mettre en pratique l’acceptation de soi. Je suis aussi passée par des stades difficiles, j’ai du soutenir aussi des femmes où leur féminité a été mise à rude épreuve pour des raisons bien compliquées et privées mais il en ressort la même chose : La force de l’esprit arrange bien des problèmes en termes de bien-être. Et une fois qu’on s’aime ( Oui oui, il n’y a pas de mal à s’aimer ), on peut aimer en retour sans toujours remettre en cause  » Est-ce que je suis assez bien pour lui ? Est-ce qu’il ne va pas trouver mieux et m’abandonner ? « . La confiance passe avant tout par celle que l’on s’octroie.

  • Le sexisme ne vient pas forcément du sexe opposé. Certaines femmes sont très sexistes avec d’autres du même sexe. Messieurs, je ne vous lance pas la pierre et ne vous mets pas dans un sac.

Pour finir en beauté ce très long article, je vous mets la chanson de circonstance en version longue 😀
Le refrain :
 » Pretty hurts
Shine the light on whatever’s worse
Perfection is the disease of a nation
Pretty hurts
Shine the light on whatever’s worse
Tryna fix something
But you can’t fix what you can’t see
It’s the soul that needs the surgery  »

Traduction :
 » La beauté fait mal
Elle met en lumière ce qu’il y a de pire
La perfection est la maladie d’une nation
La beauté fait mal
Elle met en lumière ce qu’il y a de pire
En essayant de réparer quelque chose
Mais tu ne peux pas réparer ce que tu ne peux pas voir
C’est l’âme qui a besoin d’une opération  »

Plein d’énormes bisous, Lou !

9 Comments

  • Reply marina86 29 juin 2014 at 10:02

    Très beau post qui fait toujours du bien, les mentalités doivent changer, chez les hommes, mais surtout chez les femmes. Il y a encore du boulot, mais on sent quand même que l’évolution est en marche…

    • Reply Le carnet de Lou 29 juin 2014 at 13:23

      Oui, encore heureux que l’évolution se fait petit à petit et que les femmes malgré tout arrivent beaucoup mieux à s’accepter au delà de certaines remarques. Merci pour ton avis, bisous 🙂

  • Reply unecheapfille 29 juin 2014 at 11:50

    Article très intéressant que j’ai lu de bout en bout. Ça fait du bien parfois un peu de réflexion sur soit 🙂

    • Reply Le carnet de Lou 29 juin 2014 at 13:22

      Tout à fait d’accord et bien contente que tu ais lu de bout en bout 🙂 Bisouuu

  • Reply Chloé 30 juin 2014 at 18:41

    J’ai beaucoup aimé ton article que j’ai lu en entier !

  • Reply The Crazy Soprane 2 juillet 2014 at 08:04

    Je suis très touchée par ta plume !! très joli article, merci 🙂

  • Reply Beyoutiful 6 juillet 2014 at 10:01

    Moi aussi la campagne Always m’a mis une claque dans la tronche ! Joli article <3 !

    • Reply Le carnet de Lou 6 juillet 2014 at 15:42

      Tu m’étonnes, difficile de rester de marbre … Surtout nous, les sensibles ! Bisous et merci <3

    Leave a Reply