Le cancer du sein : Mon histoire, notre combat.

Le cancer du sein est au cœur des conversations, des blogs et des manifestations lors de ce mois d’octobre. J’en ai parlé un peu sur les réseaux, en partageant mon avis, mais j’avais quand même envie d’en faire un vrai billet sur le blog puisqu’il m’a touché, de près.
Nous sommes sur un blog beauté, mais que serait la beauté de la femme sans la féminité et le bien être qui va avec ? Or vous vous en doutez, difficile de se sentir femme en sentant son corps lâcher. Laissez-moi vous parler avec mon cœur de ce sujet qui ne doit plus être tabou…

IMG_5008

Si je vous parle avec mon cœur, je dois forcément vous parler de mon histoire. Mon histoire, ou plutôt celle de ma maman. Ce n’est pas un sujet facile, mais j’ai envie de partager avec vous que chaque guerre, même les plus difficiles, peuvent être gagnées avec de la force de caractère et un mental d’acier.

IMG_4962

Un jour, on me l’a annoncé. Ma maman avait un cancer. Devinez ce que ça fait à une petite fille de 11 ans d’apprendre que sa maman chérie est atteinte d’une maladie mortelle à un stade plutôt effrayant ? Il n’y a pas besoin d’être adulte pour comprendre que ça va être difficile, mais qu’il faut être là pour elle. Et c’est ce que j’ai fais. Durant des mois, j’ai été son support, son sourire et sa force. Je lui ai donné l’envie de se battre, même quand s’était difficile. L’envie de continuer les soins, l’envie de s’accepter sans cheveux, puis avec un sein en moins. L’envie de passer au dessus de la difficulté physique que la chimiothérapie entraine.

IMG_4981

Des épreuves, il y en a beaucoup, beaucoup trop. Chaque étape du traitement est pénible, chaque phase de la maladie vous arrache un peu de votre moral pour ne vous laissez qu’avec la sensation que ça n’en finira jamais. Je ne l’ai pas vécu sur mon propre corps, mais j’ai fais la bataille à ses cotés. Et ça a payé, oui oui ! Le cancer numéro 1 a été combattu après des mois et des mois de soins.
Vous l’aurez bien compris, si je cite qu’il y a eu un numéro 1 …C’est parce que le deuxième a suivi de près le premier, et c’est le plus dur. On vous annonce que vous êtes guérie. On vous annonce que ça est, votre maman n’est plus malade, sauf que c’est faux. Le cancer du sein à la mauvaise manie de se déplacer, de recréer des ganglions ailleurs, de prendre racine. Et il l’a fait, le salop. C’était reparti pour un tour dans l’autre sein, mais pris à temps cette fois-ci. L’avancée médicale entre-temps a permis à ma maman de ne pas perdre ses cheveux pour le second cancer, de garder ses ongles, ses sourcils. Elle n’a pas eu à faire une seconde mastectomie, n’a pas revécu l’enfer que sont les rayons x. Elle n’a pas baissé les bras comme elle aurait pu le faire, se dire que le sort s’acharne sur elle. Non ! Elle s’est battue et la voici, 12 ans après, toujours une vraie guerrière !

J’ai appris grâce à elle que se battre en vaut la peine, mais aussi qu’il faut soutenir ceux qu’on aime qu’importe le prix, le risque de la perte ou la peur qui vous ronge.
J’ai aussi retenu qu’il faut vivre sa vie, ses rêves, ses passions parce qu’à n’importe quel moment, tout peut devoir être mis entre parenthèses pour une bataille comme celle-là.

IMG_4994

Le cancer du sein ( ou n’importe quelle autre maladie ), ne doit pas être un sujet tabou. J’ai été gênée, de l’annoncer. Mes copines, mon entourage… comment pouvait-il comprendre ? J’avais envie de me murer chez moi, pour n’être qu’avec ma maman. Sauf que j’ai eu des personnes autour de moi qui m’ont écoutée, qui m’ont soutenue moi aussi, dans le combat.
Parlez-en. Parlez de votre maladie ou de celle qui touche l’un de vos proches. Pour garder la tête haute, et se souvenir que l’on est pas seul face à tout ça.

IMG_5001

Le cancer du sein touche 1 femme sur 8, un résultat frappant qui ne doit pas vous faire peur mais uniquement vous ouvrir les yeux : Le dépistage est indispensable dès 30 ans.
S’ils vous plait, c’est important. Plus il est pris tôt et plus le traitement est  » facile « .
Pour toutes ces personnes qui sont atteintes, de près ou de loin, je porte du rose pour vous soutenir, à ma façon.

IMG_5023

Maman, si tu passes par là, je suis fière de toi, tout simplement !

Merci d’avoir lu cette parenthèse douloureuse de ma vie, qui ne m’a pas empêcher de garder mon sourire…
Bisous doux, Lou.

42 Comments

  • Reply gribouille 14 octobre 2014 at 17:35

    Eh bien , dur dur pour moi de lire tout ça, tu es tellement sincère ! Merci pour cet hommage qui me touche profondément ! Je t’aime .
    Maman…

  • Reply Du côté de mon vanity 14 octobre 2014 at 18:07

    Ton article m’a beaucoup touchée.. peut-être parce que ma propre mère a été atteinte de ce même mal quand j’avais 11 ans. La différence avec toi, c’est qu’elle ne l’a dit à personne, seul mon père était au courant. Un jour, elle m’a dit qu’elle allait se faire opérer pour un kyste dans le sein. Je n’ai pas cherché plus loin. En 1 semaine, pour moi c’était « réglé ». Ce n’est que 9 ans plus tard, peu de temps après le décès de mon papa (cancer également…) qu’elle a finalement dit la vérité à mes soeurs et moi sur la mastectomie, la chimiothérapie, la reconstruction,…
    Même si je lui en veux de ne pas nous l’avoir dit, je la comprends. Non pas que je considère le(s) cancer(s) comme un sujet tabou mais c’est seulement qu’en parler le rends plus réel encore.
    Bon, j’en ai finit avec mon racontage de vie 😉
    En tout cas, vous avez eu beaucoup de courage

    • Reply Loucarnet 14 octobre 2014 at 18:57

      Tu as du te retrouver aussi un peu dans mes mots, même si tu n’as pas vraiment  » vécu  » le combat en lui même. Je ne sais pas ce que j’aurai préféré maisje trouve que ta maman était très forte de ne pas vous en parler, de ne pas vous engager malgré vous dans tout ça …
      Merci pour ton petit mot et ton racontage de vie, du coup.

      Le partage que ça propulse ce genre de billet, c’est merveilleux ♡ Bisous

  • Reply Djahann 14 octobre 2014 at 18:17

    Très émue de te lire…. et de lire le commentaire de ta maman. Bravo à toutes les deux, vous avez été fortes

    • Reply Loucarnet 14 octobre 2014 at 18:55

      Merci pour le petit mot et oui, ma maman a laissé sa trace sur l’article, hihi !

  • Reply sowsow 14 octobre 2014 at 18:22

    Coucou Lou !

    Ton témoignage est juste magnifique, j’ai moi même ma maman qui en a été atteinte et elle rayonne aujourd’hui, elle n’a pas eu la chimiothérapie car heureusement il a été détecter rapidement et vite retirer mais je connais une autre personne chère a mon coeur qui a été vaincue par cette maladie de merde et personne ne devrait en avoir honte et tout le monde doit se dépister !

    • Reply Loucarnet 14 octobre 2014 at 18:55

      Merci pour ton commentaire, qui me touche beaucoup au passage.
      C’est clair que ça ne doit pas être une honte, mais avouez l’épreuve c’est aussi la rendre vraiment réelle…

      Bisous ♡

  • Reply Marine 14 octobre 2014 at 18:27

    Un magnifique témoignage très touchant.

  • Reply Deborah 14 octobre 2014 at 18:30

    Quel bel article! Vous avez toutes deux été très fortes dans toutes ces épreuves. Il ne faut jamais baisser les bras, la vie est bcp trop belle que pour abandonner 🙂
    Merci pour ce partage si émouvant, j’en ai eu les larmes aux yeux!

    Pleins de bisous ♡

    • Reply Loucarnet 14 octobre 2014 at 18:53

      Merci pour ton petit mot,
      Et émue que je t’ai touchée avec mon  » témoignage « .
      Bisous 🙂

  • Reply Isabelle - ChatMage 14 octobre 2014 at 19:24

    Bonsoir Lou,

    Que de courage et de force de la part de votre maman et de vous. Et bravo pour votre témoignage émouvant, combatif et positif !

    Cordialement,

    Isabelle – ChatMage

    • Reply Loucarnet 14 octobre 2014 at 20:22

      Merci pour le petit mot ici et sur Facebook, bisous.

  • Reply Aurore 14 octobre 2014 at 19:41

    Très bel article et bel hommage à ta Maman 🙂
    Le cancer du sein n’est que trop présent dans mon entourage, je sais trop bien ce que c’est quand on nous l’annonce et je me souviendrai toujours du jour où mon père nous a annoncé la maladie de Maman. Le dépistage est vraiment super important que l’on soit des personnes à risque ou non.

    Encore un fois bel article et belle preuve de courage !

    • Reply Loucarnet 14 octobre 2014 at 20:22

      Tout à fait d’accord, qu’importe l’age de la découverte ça fait mal de toute façon.
      Merci beaucoup, Lou 🙂

  • Reply Dreaming Smoothly 14 octobre 2014 at 19:52

    Ton article est tellement touchant.. Je n’ai personne dans mon entourage qui se bat contre le cancer du sein, mais j’ai des proches atteint d’autres formes de cancer et ce n’est pas tous les jours facile ! Comme tu le dis si bien, l’important est d’en parler, de ne pas rester seul, de se battre… et surtout de se faire dépister !

    Superbe article, je te fais plein de bisous ma belle <3

    • Reply Loucarnet 14 octobre 2014 at 20:21

      ♡ Merci pour ton commentaire ma jolie,
      C’est incroyable, je ne pensais pas avoir autant de retour, ni d’être autant touchée par les petits mots déposés sous l’article…

      Bisous !

  • Reply Pascale 14 octobre 2014 at 19:53

    Le cancer, un sujet tabou qui ne devrait jamais en être. Je me bat à coté de nombreux de mes patients, et j’ai connu ça dans mon entourage. Montrer que l’on est présent est la plus belle preuve d’amour.
    Ton article est beau et très touchant.

    • Reply Loucarnet 14 octobre 2014 at 20:21

      Les personnes qui se battent réellement pour combattre sont admirables, vraiment. Merci pour votre petit moi 🙂

  • Reply paulinementvotre 14 octobre 2014 at 19:55

    Très très émue de lire ton article, d’autant plus durant cet octobre rose. Tu es tellement sincère, on sent beaucoup d’émotion dans ton texte et vraiment, je t’admire ma belle, d’avoir été si courageuse à un âge si précoce. Ta maman doit être réellement très fière de toi.
    Pleins de bisous ♥

    • Reply Loucarnet 14 octobre 2014 at 20:20

      Vous allez finir par me faire pleurer avec vos commentaires tellement touchants… Merci ♡

  • Reply bertibeautyblog 14 octobre 2014 at 20:08

    Tu es tellement courageuse! Merci de partager ça avec nous. Ta maman doit être très fière de toi!

    • Reply Loucarnet 14 octobre 2014 at 20:19

      ♡ Je puise mon courage chez elle, je l’admire beaucoup mais pas uniquement pour cette épreuve-ci. Merci pour ton petit mot, en tout cas ♡

  • Reply pointnoiretcomedon 14 octobre 2014 at 20:08

    Magnifique billet qui me donne la chair de poule <3
    J'ai affronté une maladie grave de ma Maman à l'âge de 6 ans.. sans trop savoir ce que c'était.. Ca a été une véritable épreuve qui restera à jamais gravé dans mon coeur !!
    En tout cas ton billet est en or et j'espère que ta Maman le lira tant les mots sont bien trouvés <3
    Gros bisous <3

    • Reply Loucarnet 14 octobre 2014 at 20:19

      Ma maman l’a lu, elle a été très touchée 🙂
      Merci pour ton petit mot et ton témoignage, bisous !

  • Reply Alexandra 14 octobre 2014 at 21:22

    J’ai hésité à lire ton article … disons qu’il arrive pile à un moment où j’ai peur de lire et d’écouter tout ce qui tourne autour de ce cancer.
    En effet, je viens de fêter mes 40 ans et en Belgique, le dépistage de ce cancer s’effectue gratuitement à partir de cette âge là … j’en ai donc profité pour me rendre au « car de dépistage » … résultat 15 jours après: anomalie bénigne + nouvelle mammo à faire à l’hopital cette fois ! Cela fait 15 jours que j’attend ce rdv (qui a lieu après-demain) et même si le mot « bénigne » est mentionné après « anomalie », je ne peux m’empêcher d’avoir peur … verdict dans 2 jours :-/
    Voilà pourquoi j’ai hésité à lire ton article dans son entièreté … chose faite finalement … comme beaucoup j’ai eu le coeur serré et les larmes aux yeux … Merci d’avoir partagé ce moment de vie avec nous …

    • Reply Loucarnet 14 octobre 2014 at 21:41

      Quoi qu’il en soit, en espérant très sincèrement que les résultats ne seront pas trop mauvais pour vous, c’était impotant de faire le test. Important de poursuivre et important de savoir. Parce que c’est le déni et au final le temps qui rends la maladie compliquée à gérer et à soigner.
      Plein de courage, ce sont des moments compliqués de ne pas savoir des résultats.
      Et c’est avec plaisir que j’ai partagé notre expérience…

      • Reply Alexandra 15 octobre 2014 at 07:53

        Tout à fait, faire le test était important et le suivi l’est tout autant … C’est une chose que chaque femme devrait faire dès 40 ans (j’en connais pas mal qui ne le font toujours pas)
        PS: j’ai lu dans ta bio que tu es belge également et de Liège (moi aussi ) donc tu connais certainement l’existence du car de dépistage Mammobile dont j’ai parlé 😉

  • Reply Doddy 14 octobre 2014 at 22:21

    Je suis très émue de lire ton article. C’est très touchant et courageux de ta part de l’avoir rédigé ! J’essaie de m’imaginer que ça pourrait être ma maman c’est très effrayants et douleux et je me demande comment les gens arrivent à trouver le courage ? En tout cas chapeau et quelle belle fin d’histoire …

  • Reply Eloïse 15 octobre 2014 at 09:49

    Je suis super émue d’avoir lu ton article et je souris aussi, parce qu’on a eu la même envie de parler de ce sujet le même jour 🙂 Je suis entièrement d’accord avec ce que tu dis, je soutiens aussi de tout mon coeur cette cause… Et je te comprends tellement, tellement. Quand ma maman m’a dit qu’elle avait une tumeur cancéreuse au sein, j’ai du rester impassible pour elle mais j’ai pleuré tous les jours jusqu’après son opération… Ma grand mère est déjà partie d’un cancer, j’ai cru que le sort s’acharnait encore sur la seule femme de ma vie qu’il me reste… Mais c’était sans compter son courage et sa force, les femmes sont des héros, je n’arrête pas de me le dire. Je pense à toi et à ta maman jolie Lou, merci d’avoir partagé un petit bout de vous par ici. Et tu es si jolie sur tes photos, waouh. Des bisous!

    • Reply Loucarnet 15 octobre 2014 at 09:52

      Ok, tu as réçu à me donner des frissons partout avec ton « petit » mot… Merci à toi d’avoir partagé ton vécu aussi, on se comprends.
      Ton commentaire m’a fait plaisir, vraiment ! Gros bisous !

  • Reply Mademoiselle Polish 15 octobre 2014 at 12:48

    Ça n’a pas du être une période facile, c’est abominable d’apprendre ce genre de chose. Je ne sais pas comment je pourrai réagir face à une telle annonce, en tout cas, j’espère pouvoir dépasser ça et me battre de la même manière que tu l’as fait.

    En tout cas, c’est un très bel article que tu partages avec nous!

    • Reply Loucarnet 15 octobre 2014 at 13:38

      Je ne savais pas trop si je faisais bien d’écrire un article comme çapour au final, n’en garder que du positif. Je suis contente de l’avoir partagé si ça peut aider à comprendre et à motiver pour les personnes dans le cas, ou à venir…

      bisous, merci pour ton gentil mot 🙂

  • Reply Antoinette 15 octobre 2014 at 13:43

    Ma douce et positive Lou, ton article me touche, m’émeut. Peut être parce que quelque part je me reconnais en ton histoire… Ma petite maman a eu un cancer de la gorge (en ayant jamais fumé de sa vie) à 27 ans. 27 ans (j’en ai 28…) J’avais 3 ans 1/2, bien incapable de comprendre pourquoi maman était dans une chambre sans qu’elle ne vienne me dire bonne nuit. Puis elle s’en est sorti. Parce qu’elle est forte maman. Puis à l’âge de 47 ans, on lui annonce un cancer du sein. Pris à temps (comme pour ta maman) ce qui lui a évité la chimio aussi cette fois-ci. Elle profite de la vie, de chaque instant. Et moi, dans l’ombre je ne peux m’empêcher de penser : oui, mais jusqu’à quand ?! (sans vouloir être pessimiste hein). Alors merci d’avoir partagé ton histoire, c’est dans ce commentaire la première fois que j’écris noir sur blanc, sur la toile, mon passé, mon présent et mes craintes pour le futur. Bien sûr qu’il faut se faire dépister, et le plus tôt sera le mieux, le plus régulièrement aussi. Ce foutu crabe on n’arrive pas à l’exterminer une bonne fois pour toute. Je tiens à ce que la famille Lou reste forte. Je t’embrasse vraiment du fond du coeur.

    • Reply Loucarnet 15 octobre 2014 at 20:39

      Waw… J’en ai eu des commentaires qui m’ont touché mais le tien… Le tien me prend au fond de la gorge, vraiment. C’est  » bien  » de ne passe sentir seul, de touché les autres parce que mon vécu a été celui d’autrui aussi… Et puis on ne se rend pas compte que l’autre, c’est aussi les personnes hyper joyeuses comme toi que je lis tous les jours, et d’autres. Je me rends compte que sur les « 1 femmes sur 8  » j’en connais des tas, de jeunes filles qui sont passées par là avec leur maman.
      Tu as la chance d’avoir une maman-guerrière et ça croit moi qu’au fond, c’est un don du ciel qu’elle t’a j’en suis sure, transmis.
      Bisous à toi ma jolie !

  • Reply Flavour beans 15 octobre 2014 at 18:27

    Ton article est vraiment très émouvant et très bien écrit. Je ne connais personne dans mon entourage qui a /a eu le cancer du sein mais mon papa a une maladie incurable alors je te comprends totalement. Tu as vraiment l’air d’être une fille incroyable et très courageuse ! En tout cas bravo pour cette article.

    Ps: ton rouge à lèvres est super beau 😀

    • Reply Loucarnet 15 octobre 2014 at 20:40

      Merci pour ce joli petit passage sur le blog, pour la première fois, je crois ?
      Et merci, c’est un édition Velvet de Bourjois, je l’adore !

      Plein de bisous

  • Reply Distrayante 16 octobre 2014 at 19:24

    Ton article est très touchant ! Et ce genre d’article à tout à fait sa place sur un blog beauté, car la santé (morale, physique) est essentielle pour se sentir belle !

    • Reply Loucarnet 16 octobre 2014 at 23:09

      Merci pour ton passage et ton petit avis, c’est vrai que quoi qu’il en soit un blog reste une interface perso et on y poste aussi ce qui nous touche… 🙂 Bisous

  • Reply MsOriginalDoll 22 octobre 2014 at 19:41

    C’est très beau, une belle déclaration d’amour et de courage que tu fais à ta mère. Pour ma part, ça n’a jamais touché un membre de ma famille, mais si ça l’aurait fait, j’aurais sûrement péter un plomb et essayant de me battre pour que ça n’arrive pas à d’autres comme tu le fais si bien par ton article ^^

    • Reply Loucarnet 23 octobre 2014 at 20:36

      Merci beaucoup pour ton commentaire, ça me touche beaucoup qu’on sache voir la force de l’écriture…

    Leave a Reply