Je ne porte plus de soutien-gorges.

Hello, le sujet tabou.

Aujourd’hui, on va parler seins. Et pas besoin de rougir rien qu’à la lecture du mot, c’est une partie du corps comme une autre. L’anatomie féminine peut être sulfureuse, elle reste pour autant un corps aux multiples fonctions doté d’une grande sensibilité. Parce que oui, le sein n’a pas comme fonction première d’être un atout de séduction. À l’origine et en toute logique, il sert à nourrir de façon naturelle son ou ses enfants. J’ai l’impression que c’est plus devenu anti-naturel d’allaiter que le contraire, mais ne rentrons pas dans ce débat.

Je n’irai pas jusqu’à dire que le soutien gorge est néfaste ou dangereux pour la santé, quoi que je reste septique sur son implication dans plusieurs maux tels que le cancer du sein. Si un jour, peut-être, les femmes comprendront que le compressement de la poitrine pour la faire paraître plus volumineuse et avec lui le frottement ( ou l’enfoncement soyons honnête ) des baleines métalliques de chaque coté ne sont pas bon pour le corps, alors nous aurons gagner une nouvelle victoire féminine.

Je ne suis pas là pour juger, ni pour parler des autres mais bien de moi-même et de mon expérience. J’ai allaité ma fille pendant 6 mois et avec ça, les montées de lait. La poitrine gonflée, sensible. La nécessité de porter des compresses jours et nuits pour les écoulements. Je ne regrette pas, j’ai adoré ça. Mais j’ai eu une prise de conscience pendant ces 6 mois : Je ne savais plus porter de soutien-gorge. Uniquement les brassières de sport étaient supportables et seul le confort comptait.

Fin de l’allaitement, reprise d’une vie normale. À moi le verre de vin rouge et la féminité de seins galbés dans un push-up. C’était sans compter que mon corps, lui, avait décider que c’était terminé la souffrance de cette compression de la poitrine. Je ne supportais plus d’être serrée, d’avoir des marques, j’en avais des douleurs que je n’avais jamais ressenties auparavant. J’avais gouté à la liberté pendant 6 mois, et les 10 années précédentes à rentrer dans le moule de la société et l’obligation de porter ces coques dures envolée. J’ai cherché une alternative à la brassière de sport qui n’était pas esthétique, et j’ai finalement opté pour les brassières de chez Victoria Secret qui sont PARFAITES.

du soutien gorge à la brassière

Je n’ai jamais trouvé ma poitrine si belle que depuis que je porte ces brassières. Elles sont jolies, en dentelle et épousent la forme de mes seins à la perfection. Petit bonus, l’attache se fait devant, ce qui est un vrai bonheur. Le dos est travaillé, confortable et permet un soutien plus naturel. La brassière ne soulève pas du tout ma poitrine, elle la recouvre plutôt. Je ne pourrai pas ne rien porter, donc ça reste pour moi la meilleure des solutions.
Après l’allaitement j’avais un  » affaissement  » de la poitrine, la montée de lait terminée et leur taille diminuée. J’étais presque déprimée, mais ma peau s’est retendue naturellement et je reste persuadée que ça ne se serait pas fait si j’avais reporté des soutiens classiques qui auraient  » soulevé  » ma poitrine et empêché la suspension naturelle. Il est prouvé scientifiquement que le port du soutien gorge favorise la chute des seins, puisque ceux-ci perdent de leur vitalité et les muscles servant justement à cette suspension naturelle ne servent plus. Arrêtons de penser à tord que le soutien gorge prévient ce problème alors qu’il l’accentue.

Je me sens enfin libre, bien dans ma peau et j’assume totalement la taille de mes seins. C’est tellement tellement tellement compliqué à l’heure actuelle d’être satisfait de ce qu’on a, mais chérissons ce corps en bonne santé et respectons-le.

Bisous doux, Lou

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

11 Comments

  • Reply Aurore 12 octobre 2017 at 19:13

    Très joli article et la brassière donne vraiment envie. C’est aussi une réflexion que j’ai en ce moment, car je me suis rendu qu’il y a vraiment qu’un soutien à gorge que je supporte, du coup je pense de plus en plus essayé de ne pas en porter certains jours !

  • Reply MlleAlyB 12 octobre 2017 at 22:49

    C’est tout à fait vrai, le soutien-gorges accentue les problèmes de ptose des seins puisque, comme tu le dit, ils mettent les muscles au repos. Et c’est vraiment génial que tu es pu trouver ton bonheur sans soutien-gorge. Après, c’est clair que c’est tellement beau! Personellement, dès que je sors de chez moi, je porte des soutien-gorges mais j’essaie de rester au maximum naturelle lorsque je reste chez moi, histoire de les laisser un peu vivre leur vie x)

    Bisous <3

  • Reply Coups de Cœur de Mumu 13 octobre 2017 at 08:03

    Coucou Lou !
    Je trouve que ton article est très intéressant !
    Bises et bonne journée !

  • Reply Les Jolis Slims 13 octobre 2017 at 10:35

    J’adore ton article ! Ça fait déjà plusieurs année, que je suis passée aux soutifs « triangle », sans armature. Je me souviens d’ailleurs d’une vendeuse malveillante chez Etam qui m’avait jugée. Elle m’avait dit que « ça » c’était pour les pré-ados, les femmes avaient besoin de valoriser un peu mieux leur décolleté (ben voyons !) et de plus de soutien.
    À la maison, je ne porte rien. Quand je sors faire des courses, je ne porte rien non. Sinon, ce sont de petites brassières comme toi. J’en ai deux chouettes de Victoria Secret aussi 😉
    Bonne journée !

  • Reply Ludivine 13 octobre 2017 at 21:24

    C’est un article très intéressant ! Il est vrai que j’aimerais mettre plus souvent des brassières, et moins de soutien-gorges avec armatures, mais il est dur d’en trouver et le prix des brassières de Victoria Secret est élevé pour une étudiante … Mais elles sont super jolies !

  • Reply Nan_a_ 13 octobre 2017 at 21:58

    Bonsoir, rien n’est prouvé mais certains cancérologues conseillent effectivement aux femmes ayant été opérées d’un cancer du sein d’éviter les armatures. Personnellement, avec un historique familial de 2 cancers, j’ai commencé une transition vers le 100% sans armatures. Les bodys sont aussi une bonne alternative et plutôt très esthétiques.
    Ces brassières Victoria’s secrets ont l’air magnifiques en tout cas !

  • Reply Happy Amina 13 octobre 2017 at 22:36

    Je ne porte plus de soutien gorge depuis 2012, ni brassière.
    Une liberté infinie, des seins qui ont réappris à se muscler et des dos nus sympathiques.
    Merci pour ton article 🙂

    • Reply Lou Carnet 20 octobre 2017 at 15:03

      Merci pour ton retour et vive la liberté ! J’y passerai peut-être à 100% aussi, qui sait…

  • Reply Nous les Nanas 14 octobre 2017 at 00:41

    C’est un très bon sujet que tu abordes ici! Je pense aussi que les soutiens gorge ne sont sûrement pas bon pour nous mais je ne me vois absolument pas ne plus rien mettre du tout.
    T’es brassière ont l’air top, elles semblent être une super alternative! Je vais allé jeter un oeil dans leur boutique!

    Merci pour ton article qui permet d’ouvrir un peu les yeux!

    Bisous

  • Reply Jessica Tastrophes 21 octobre 2017 at 19:15

    J’ai une maladie génétique super douloureuse et les soutiens-gorges me luxent les côtes. Depuis que j’en porte, la première chose que je fais en rentrant chez moi est de le retirer. Sauf que depuis quelques années, je n’arrive plus à me déshabiller seule. Malgré tout, j’ai persisté à en mettre pendant longtemps … Peur qu’on entraperçoive que j’osais sortir sans … Depuis plus d’un an, j’ai décidé de m’en passer ! Finies les après-midis à attendre que Chéri rentre du travail pour me soulager de toute cette compression. Je porte des petits caracos et si au début, ça me gênait un peu, maintenant, j’assume complètement 🙂

  • Reply Flor Bela 22 octobre 2017 at 13:16

    Coucou, merci pour cet article, c’est vrai que j’ai déjà lu que ce n’était pas très bon de porter des soutiens-gorge. La brassière est une bonne alternative ! je vais aller voir ça de plus près 😉 bisous et bon dimanche!

  • Leave a Reply