Comment photographier ses enfants ?

Hello hello,

Cela faisait bien longtemps que nous n’avions pas abordé le sujet de la photographie par ici. Je baigne dedans au quotidien puisque c’est devenu mon métier à plein temps, et avec mon petit modèle à la maison c’est un réel plaisir de toujours sortir l’appareil photo pour créer d’avantage de souvenirs. Si vous ne connaissez pas encore mon travail et que vous voulez jeter un coup d’oeil, je vous invite à découvrir mon site web pro, où je relaierai cet article là bas également.

 » Pourquoi avoir choisi la photo ?  » est une question récurrente. Ce support d’expression permet de garder précieusement des moments volés d’une vie, d’un âge, d’une époque, d’une belle journée. C’est la raison principale de mon implication dans ce merveilleux métier. Créer des images de rien pour les chérir à vie.
Je ne fais pas toujours les prises de vues comme une photographe, en studio, en planifiant les détails, les poses. Quand il s’agit d’enfants, les photos doivent être remplies de joie, d’authenticité. C’est la clef du succès. Un sourire franc, un regard malicieux, une action rigolote… Ce moment unique qui fait de l’enfant un être si intéressant. Il n’y a pas de bons moments, il y a toujours des instants à prendre en photo. Le biscuit qui s’émiette avec une balade en forêt, la cueillette d’une fleur et s’extasier devant son odeur si douce, le rire fou devant l’atterrissage d’un oiseau ou la blague de Tata. Le partage d’une part de tarte, la course dans les sentiers du village, la sortie en bottes en caoutchouc dans le jardin entre deux averses. Ma fille est ma première source d’inspiration, elle s’émerveille de tout et embelli chaque instant. Vos enfants aussi, observez-les attentivement. Chaque seconde passée est un moment que l’on aurait pu photographier, d’une façon ou d’une autre.

Mes conseils pour le matériel 
Ceci ne fait pas tout, mais quand même. La créativité est sans limite avec un appareil photo reflex entre nos mains. La possibilité de changer d’objectifs pour créer des images de qualité, ça a forcément son importance. Il faut être à l’aise avec le matériel choisi, pour ne pas rater l’instant et pouvoir s’adapter à son environnement lumineux est un gros plus. Ainsi, l’utilisation manuelle des réglages permet de jouer avec l’ambiance pour créer la photo parfaite. L’idéal est d’avoir un objectif  » à tout faire  » appelé trans-standard, souvent vendu avec le réflex : Un 18-55mm pour les photos de  » tous les jours « . Une focale fixe à grande ouverture à très bon prix que je conseille fortement : Un 50mm 1.8 ( objectif basique mais excellent pour la technique 2 expliquée plus bas ). Et un zoom 70-200mm pour capturer les détails sans être trop proche : L’idéal avec des enfants ( parfait pour la technique 1 ). Les photos en extérieur de cet article ont toutes été faites avec un 85mm 1.8, permettant d’utiliser les 2 techniques combinées.

Le matériel que j’ai utilisé pour mes photos :

Comment faire ce flou d’arrière-plan ?
Le Bokeh, autrement dit ce flou d’arrière-plan qui apporte ce coté poudreux et chaleureux, ne s’obtient pas de n’importe quelle façon. vous pouvez l’obtenir de deux manières, bien que le résultat final sera un peu différent selon la technique. C’est toujours une question de matériel, mais il y a des bases de la photographie à comprendre. Je vous invite à lire cet article. Jouer sur la netteté dans les plans apporte un coté artistique à une photo qui pourrait être banale. La preuve ici, avec la première image où le regard malicieux de Thea-Lena est mis en évidence alors que sur la seconde image, ce sont ses mains en train de cueillir la framboise du jardin. Sur cette seconde photo, son visage est flou, mais la photo reste belle et réussie.

Première technique : L’écrasement des plans avec un télé-objectif ( un zoom, de plus de 70mm ). Plus la valeur de la focale est grande, plus les plans ( avant, milieu, arrière ) sont écrasés entre-eux et forment ce flou devant et derrière le sujet principal du milieu. Cela permet de vraiment détacher le sujet du fond, naturellement et d’une façon très simple. Le plan sera également plus serré, centré sur votre enfant.

Seconde technique, doublement efficace si elle est appliquée avec la première : Choisir une grande ouverture d’obturateur. Plus le chiffre est bas, plus l’ouverture est grande. Comprenez par là que plus de lumière rentre dans l’objectif pour créer l’image ( Je vous explique ça avec des exemples dans l’article ici ). Le flou devient très important sous 3,2. Pour vous donner un exemple concret, je travaille régulièrement à 2,8 pour avoir une netteté sur le sujet principal mais un beau bokeh derrière. Sur la photo ci-dessous, je suis sur un objectif 85mm avec une ouverture à 1,8. Regardez comme ma fille est mise en évidence et détachée des arbres du fond et des feuillages d’avant-plan.

Être inventif mais discret
Les enfants sont beaux quand ils jouent et s’épanouissent, un peu moins quand ils râlent parce que  » Non maman, pas photo « . Leur demander de poser ou de faire telle ou telle chose, d’aller à cet endroit là parce que  » c’est joli  » et d’attendre sans bouger… C’est moins fun. Et croyez-moi, ça se ressent en photo. Je n’ai jamais d’aussi beaux clichés que quand je poursuis ma fille dans le jardin de mamy ou en balade, là où elle est elle-même, avec son insouciance de petite fille que j’aime tant. Alors on est inventif, on compose son image et on soigne son cadrage, sans trop intervenir vers son petit afin de ne pas le lasser trop vite. Les photos dehors sont toujours plus simples, l’environnement apporte du divertissement à l’enfant, et une belle lumière pour vous. Vous pouvez aussi créer ce divertissement en insérant un élément créatif qui apportera encore plus de créativité à votre image, tel qu’une guirlande lumineuse par exemple.

On évite les heures d’ensoleillement 
Lorsque le soleil tape vivement, les ombres sont dures et difficile à gérer en extérieur. On évite d’être en plein soleil pour avoir un résultat plus doux, on privilégie les photos fin d’après-midi ou tôt le matin, quand la lumière est basse ( et magnifique en cette saison ! ). Cette astuce est à appliquer dans tous ls contextes photo, pas seulement pour les enfants.


Les réglages en résumé :
– On utilise son matériel en manuel ou en mode AV ( chez Canon )
– On choisi la plus grande ouverture de diaphragme possible
– Le mode focus AI SERVO ( Chez Canon ) est le plus adapté, il permet le suivi du sujet en mouvement pour faire la mise au point en continu
– Les enfants bougent, donc pour éviter les flous de mouvement, la vitesse d’obturation doit être d’au moins 1/200 pour figer le sujet.
– Il faut adapter les ISOS pour avoir le couple diaphragme/obturateur correct et ainsi augmenter la luminosité si vous en manquez, mais l’idéal est de rester au plus bas possible.

Cet article vous a aidé ? Dites-le moi en commentaire !

Ps : Thea-Lena est habillée par Tape à l’oeil pour le pull, l’écharpe et le bonnet.

Bisous doux, Lou

Rendez-vous sur Hellocoton !

5 Comments

  • Reply Nous les Nanas 18 octobre 2017 at 20:48

    Merci pour cet article vraiment intéressant. J’aime beaucoup lire ce genre d’article car j’ai vraiment envie d’en savoir le maximum pour me perfectionner en photo. C’est vrai que prendre un enfant en photo quand il le sait est vraiment compliqué :/
    Je dois dire qu’avec ma fille c’est toujours un peu compliqué car elle est constamment collée à moi …

    Mais je vais tenter d’appliquer tes précieux conseils!

    Bise

    • Reply Lou Carnet 20 octobre 2017 at 15:02

      Merci pour ton retour ! Essaie dehors, il y a des chances que sa curiosité prenne le dessus et qu’elle découvre les choses un peu plus loin que dans les jambes rassurantes de sa maman <3 Gros bisous et bon amusement

  • Reply Coups de Cœur de Mumu 19 octobre 2017 at 10:27

    Coucou Lou !
    Merci pour tes conseils ! Tes photos sont magnifiques !!! Et le modèle également ! 😉
    Bises et bonne journée !

    • Reply Lou Carnet 20 octobre 2017 at 15:01

      Avec plaisir et un grand merci pour tous ces compliments ! Gros bisous

  • Reply Azylis 19 octobre 2017 at 14:11

    Je découvre ton blog et cet article est top !
    Plein de bons conseils et c’est typiquement le genre de petits sujets que j’aime photographier 🙂

  • Leave a Reply