Aujourd’hui, je suis choquée

Choquée, le mot est trop faible pour la foule de sentiments de dégout que je ressens face aux images que je viens de voir. L’image de gens, d’enfants, en souffrance. Depuis des mois, même des années, probablement depuis des millénaires. Nous devrions être habitué. Moi pas ! L’horreur et la peur que je ressens face aux images des conséquences atroces d’une bombe chimique me poussent à écrire ici, à vider mon sac sur ce que je tais depuis trop longtemps.

Mon indignation face aux gouvernements, j’ai envie d’être vulgaire, violente. J’ai envie de vous bousculer et de vous hurler au visage. Il faut réagir, faire quelque chose, il faut stopper le massacre et l’empêcher d’aller plus loin. Tuer des gens de cette façon, avec du poison par le ciel, c’est trop pour moi.
J’ai cru que ce n’était que dans les films, dans les séries où c’était déjà difficilement imaginable. NON, C’EST REEL ! La réalité fait mal au coeur, au ventre, à chaque fois que j’y repense, ça me fait mal. On voudrait oublier, ne pas avoir regarder mais les gens ont besoin de montrer ce qu’il se passe chez eux, et on a besoin de le voir pour y croire.

On ne peut pas se battre, ni arrêter de respirer l’air, on est juste là, impuissant à respirer le poison ambiant, à regarder ses proches mourir. Personne ne mérite ça, personne, aucun ennemi. Et c’est intolérable d’imaginer le gouvernement prendre la décision de faire ça à son peuple, peut-importe les circonstances ou qui était la cible. RIEN, rien ne justifiera une telle violence. La terreur, vous la semé là où il y en a déjà trop.

Je vous embrasse bien fort et je vous dis à bientôt pour un article plus heureux, mais je n’aurai pas pu écrire sur un autre sujet aujourd’hui, je reste sans voix pour le reste.
Lou

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

No Comments

Leave a Reply